Pourquoi les Israéliens ont-ils choisi un oiseau comme emblème, et pourquoi la Huppe fasciée ?

30/05/2008

Adresse de l’image (Cliquer pour agrandir)

Beaucoup se demandent pourquoi la huppe fasciée a été plébiscitée pour devenir l’emblème des Israéliens. Sur son blogue [*], Luce Caggini a choisi de nous référer à la savante, mais passionnante étude – aux consonances midrashiques et même mystiques – que consacre, sur son site, le Professeur Rav Yehoshua Ra’hamim Dufour, à la symbolique de cet oiseau. Voici l’extrait que reproduit Luce Caggini. Je le reprends ici, non sans recommander chaudement à nos internautes la lecture du texte du Rav précité [**].

[*] Voir Cagini.wordpress.

[**] Rav Y. Rahamim Dufour, “L’OUPOUPA, Doukhifate en hébreu, la huppe fasciée, est devenue l’Oiseau National d’Israël“.

30/05/08

[La miniature ci-dessous figure sur le site du savant rabbin précité ; elle illustre (je cite le Pr Rav Rahmin Dufour) “le recueil de poèmes Mantiqout Taïr (Le Colloque des oiseaux, ou le Parlement des oiseaux), du grand poète iranien du XIIe s., Farid Oud Dine Attar, dans lequel il prend les oiseaux comme le modèle des différentes directions que peut prendre l’intimité de l’homme envers le Créateur, chaque oiseau incarnant l’une de ces directions bonnes ou mauvaises, les faiblesses humaines, ses fautes, ses excellences. Et l’oiseau qui les conseille, les exhorte, leur montre le bon chemin est… la huppe fasciée… Voici comment la miniature iranienne a représenté cette symphonie et vous y constatez que tous les animaux sont orientés vers l’excellence de la huppe fasciée.]

Cliquer pour agrandir

“L’OUPOUPA, Doukhifate en hébreu, est devenue l’Oiseau National d’Israël. Le 28 mai 2008, sont tombés les résultats du vote national de plus de 150 000 Israéliens pour désigner l’oiseau national.

Peut-être sont-ils agacés par les drôles d’oiseaux qui les gouvernent et recherchent-ils de l’espoir. Voici la Doukhifate (au féminin en hébreu comme tous les noms d’oiseaux).

En français, on la nomme la “huppe fasciée”. Dans la science qui classe les animaux, c’est la Upapa epops, prononcez oupapa épops.

En anglais, le Hoopee.

Tous ces noms viennent de son chant particulier: poo, poo, poo ; tout est unique en cet oiseau (tsipor, en hébreu).

Ce nid n’a pas une odeur très agréable, d’autant que les petits savent se défendre de ceux qui s’en approchent en menaçant et ils défèquent en leur direction, apprenant aux hommes l’autodéfense. Ils ont aussi ceci de particulier qu’ils ne ramassent pas la nourriture sur le sol mais la lancent en l’air pour la rattraper par le bec avant de la manger – élitisme?

Mais ce qui le caractérise le plus, c’est la crête (tsitsit) mobile composée de véritables longues plumes qui se rabattent ou se placent verticalement en érection et lui donnent un port royal. Son nom hébraïque vient de l’araméen et se compose de dou (double) et khifate qui signifie courbe, arc comme dans la traduction du Targoum du Livre de Job 41,12: certains le lisent là comme le sens de “roseau” (véarmone) mais le dessin visuel est le même.

L’union unique entre l’Iran et Israël va-t-elle refleurir? Esther et le Roi. Le tombeau d’Esther vénéré en Iran. Le Roi Cyrus d’Iran, le seul à avoir ordonné de reconstruire le Temple et à avoir autorisé les Juifs à revenir à Jérusalem. Ce lien unique, antithèse de la rupture de la sortie d’Egypte, et tiqqoun de la Création par le dévoilement d’Esther (Israël) attend son épanouissement. Nous en suivons les péripéties anthropologiques et non politiques.

Et les suivrons au jour le jour. Nous sommes sortis d’Egypte, avançons vers le don de la Torah.”

Pr Rav Yehoshua Ra’hamim

© Modia

 

Mis en ligne le 30 mai 2008, par M. Macina, sur le site upjf.org

About Maheqra

Ancien universitaire et chercheur. Licence d'Histoire de la Pensée Juive de l'Université Hébraïque de Jérusalem. Spécialisé dans l'étude du Judaïsme et du christianisme dans leurs différences et dissensions, ainsi que dans leur dialogue contemporain.
This entry was posted in ISRAËL. Bookmark the permalink.

Comments are closed.