Luc 22, 1-71 (Lc 22)

Luc 22, 1-71  FBJ La fête des Azymes, appelée la Pâque, approchait.  2 Et les grands prêtres et les scribes cherchaient comment le tuer, car ils avaient peur du peuple.  3 Or Satan entra dans Judas, appelé Iscariote, qui était du nombre des Douze.  4 Il s’en alla conférer avec les grands prêtres et les chefs des gardes sur le moyen de le leur livrer.  5 Ils se réjouirent et convinrent de lui donner de l’argent.  6 Il acquiesça, et il cherchait une occasion favorable pour le leur livrer à l’insu de la foule.  7 Vint le jour des Azymes, où devait être immolée la pâque,  8 et il envoya Pierre et Jean en disant : ” Allez nous préparer la pâque, que nous la mangions. ”  9 Ils lui dirent : ” Où veux-tu que nous préparions ? ”  10 Il leur dit : ” Voici qu’en entrant dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau. Suivez-le dans la maison où il pénétrera,  11 et vous direz au propriétaire de la maison : “Le Maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la pâque avec mes disciples ?”  12 Et celui-ci vous montrera, à l’étage, une grande pièce garnie de coussins ; faites-y les préparatifs. ”  13 S’en étant donc allés, ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque.  14 Lorsque l’heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.  15 Et il leur dit : ” J’ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir ;  16 car je vous le dis, jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle s’accomplisse dans le Royaume de Dieu. ”  17 Puis, ayant reçu une coupe, il rendit grâces et dit : ” Prenez ceci, et partagez entre vous ;  18 car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu’à ce que le Royaume de Dieu soit venu. ”  19 Puis, prenant du pain, il rendit grâces, le rompit et le leur donna, en disant : ” Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi. ”  20 Il fit de même pour la coupe après le repas, disant : ” Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang, versé pour vous.  21 ” Cependant, voici que la main de celui qui me livre est avec moi sur la table.  22 Le Fils de l’homme, certes, va son chemin selon ce qui a été arrêté, mais malheur à cet homme-là par qui il est livré ! ”  23 Et eux se mirent à se demander entre eux quel était donc parmi eux celui qui allait faire cela.  24 Il s’éleva aussi entre eux une contestation : lequel d’entre eux pouvait être tenu pour le plus grand ?  25 Il leur dit : ” Les rois des nations dominent sur elles, et ceux qui exercent le pouvoir sur elles se font appeler Bienfaiteurs.  26 Mais pour vous, il n’en va pas ainsi. Au contraire, que le plus grand parmi vous se comporte comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert.  27 Quel est en effet le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Et moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert !  28 ” Vous êtes, vous, ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ;  29 et moi je dispose pour vous du Royaume, comme mon Père en a disposé pour moi :  30 vous mangerez et boirez à ma table en mon Royaume, et vous siégerez sur des trônes pour juger les douze tribus d’Israël.  31 ” Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment ;  32 mais moi j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères. ”  33 Celui-ci lui dit : ” Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort. ”  34 Mais il dit : ” Je te le dis, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd’hui que tu n’aies, par trois fois, nié me connaître. ”  35 Puis il leur dit : ” Quand je vous ai envoyés sans bourse, ni besace, ni sandales, avez-vous manqué de quelque chose ? ” – ” De rien “, dirent-ils.  36 Et il leur dit : ” Mais maintenant, que celui qui a une bourse la prenne, de même celui qui a une besace, et que celui qui n’en a pas vende son manteau pour acheter un glaive.  37 Car, je vous le dis, il faut que s’accomplisse en moi ceci qui est écrit : Il a été compté parmi les scélérats. Aussi bien, ce qui me concerne touche à sa fin. ” –  38 ” Seigneur, dirent-ils, il y a justement ici deux glaives. ” Il leur répondit : ” C’est bien assez ! ”  39 Il sortit et se rendit, comme de coutume, au mont des Oliviers, et les disciples aussi le suivirent.  40 Parvenu en ce lieu, il leur dit : ” Priez, pour ne pas entrer en tentation. ”  41 Puis il s’éloigna d’eux environ un jet de pierre et, fléchissant les genoux, il priait en disant :  42 ” Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse ! ”  43 Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait.  44 Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre.  45 Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu’il trouva endormis de tristesse,  46 et il leur dit : ” Qu’avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. ”  47 Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze, qui s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser.  48 Mais Jésus lui dit : ” Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme ! ”  49 Voyant ce qui allait arriver, ses compagnons lui dirent : ” Seigneur, faut-il frapper du glaive ? ”  50 Et l’un d’eux frappa le serviteur du grand prêtre et lui enleva l’oreille droite.  51 Mais Jésus prit la parole et dit : ” Restez-en là. ” Et, lui touchant l’oreille, il le guérit.  52 Puis Jésus dit à ceux qui s’étaient portés contre lui, grands prêtres, chefs des gardes du Temple et anciens : ” Suis-je un brigand, que vous vous soyez mis en campagne avec des glaives et des bâtons ?  53 Alors que chaque jour j’étais avec vous dans le Temple, vous n’avez pas porté les mains sur moi. Mais c’est votre heure et le pouvoir des Ténèbres. ”  54 L’ayant donc saisi, ils l’emmenèrent et l’introduisirent dans la maison du grand prêtre. Quant à Pierre, il suivait de loin.  55 Comme ils avaient allumé du feu au milieu de la cour et s’étaient assis autour, Pierre s’assit au milieu d’eux.  56 Une servante le vit assis près de la flambée et, fixant les yeux sur lui, elle dit : ” Celui-là aussi était avec lui ! ”  57 Mais lui nia en disant : ” Femme, je ne le connais pas. ”  58 Peu après, un autre, l’ayant vu, déclara : ” Toi aussi, tu en es ! ” Mais Pierre déclara : ” Homme, je n’en suis pas. ”  59 Environ une heure plus tard, un autre soutenait avec insistance : ” Sûrement, celui-là aussi était avec lui, et d’ailleurs il est Galiléen ! ” Mais Pierre dit :  60 “Homme, je ne sais ce que tu dis. ” Et à l’instant même, comme il parlait encore, un coq chanta,  61 et le Seigneur, se retournant, fixa son regard sur Pierre. Et Pierre se ressouvint de la parole du Seigneur, qui lui avait dit : ” Avant que le coq ait chanté aujourd’hui, tu m’auras renié trois fois. ”  62 Et, sortant dehors, il pleura amèrement.  63 Les hommes qui le gardaient le bafouaient et le battaient ;  64 ils lui voilaient le visage et l’interrogeaient en disant : ” Fais le prophète ! Qui est-ce qui t’a frappé ? ”  65 Et ils proféraient contre lui beaucoup d’autres injures.  66 Et quand il fit jour, le conseil des Anciens du peuple s’assembla, grands prêtres et scribes. Ils l’amenèrent dans leur Sanhédrin  67 et dirent : ” Si tu es le Christ, dis-le-nous. ” Il leur dit : ” Si je vous le dis, vous ne croirez pas,  68 et si je vous interroge, vous ne répondrez pas.  69 Mais désormais le Fils de l’homme siégera à la droite de la Puissance de Dieu ! ”  70 Tous dirent alors : ” Tu es donc le Fils de Dieu ! ” Il leur déclara : ” Vous le dites : je le suis. ”  71 Et ils dirent : ” Qu’avons-nous encore besoin de témoignage ? Car nous-mêmes l’avons entendu de sa bouche ! “

About Maheqra

Ancien universitaire et chercheur. Licence d'Histoire de la Pensée Juive de l'Université Hébraïque de Jérusalem. Spécialisé dans l'étude du Judaïsme et du christianisme dans leurs différences et dissensions, ainsi que dans leur dialogue contemporain.
This entry was posted in Nouveau Testament. Bookmark the permalink.

Comments are closed.