Isaïe 41, 1-29 (Is 41)

Isaie 41, 1-29  FBJ Îles, faites silence pour m’écouter, que les peuples renouvellent leurs forces, qu’ils s’avancent et qu’ils parlent, ensemble comparaissons au jugement.  2 Qui a suscité de l’Orient celui que la justice appelle à sa suite, auquel Il livre les nations, et assujettit les rois ? Son épée les réduit en poussière et son arc en fait une paille qui s’envole.  3 Il les chasse et passe en sécurité par un chemin que ses pieds ne font qu’effleurer.  4 Qui a agi et accompli ? Celui qui dès le commencement appelle les générations; moi, Yahvé, je suis le premier, et avec les derniers je serai encore.  5 Les îles ont vu et prennent peur, les extrémités de la terre frémissent, ils sont tout près, ils arrivent.  6 Chacun aide son compagnon, il dit à l’autre : ” Courage! ”  7 L’artisan donne courage à l’orfèvre, et celui qui polit au marteau à celui qui bat l’enclume : il dit de la soudure : ” Elle est bonne “, il la renforce avec des clous pour qu’elle ne vacille pas.  8 Et toi, Israël, mon serviteur, Jacob, que j’ai choisi, race d’Abraham, mon ami,  9 toi que j’ai saisi aux extrémités de la terre, que j’ai appelé des contrées lointaines, je t’ai dit : ” Tu es mon serviteur, je t’ai choisi, je ne t’ai pas rejeté. ”  10 Ne crains pas car je suis avec toi, ne te laisse pas émouvoir car je suis ton Dieu; je t’ai fortifié et je t’ai aidé, je t’ai soutenu de ma droite justicière.  11 Voici qu’ils seront honteux et humiliés, tous ceux qui s’enflammaient contre toi. Ils seront réduits à rien et périront, ceux qui te cherchaient querelle.  12 Tu les chercheras et tu ne les trouveras pas, ceux qui te combattaient; ils seront réduits à rien, anéantis, ceux qui te faisaient la guerre.  13 Car moi, Yahvé, ton Dieu, je te saisis la main droite, je te dis : ” Ne crains pas, c’est moi qui te viens en aide. ”  14 Ne crains pas, vermisseau de Jacob, et vous, pauvres gens d’Israël. C’est moi qui te viens en aide, oracle de Yahvé, celui qui te rachète, c’est le Saint d’Israël.  15 Voici que j’ai fait de toi un traîneau à battre, tout neuf, à doubles dents. Tu écraseras les montagnes, tu les pulvériseras, les collines, tu en feras de la paille.  16 Tu les vanneras, le vent les emportera et l’ouragan les dispersera; pour toi, tu te réjouiras en Yahvé, tu te glorifieras dans le Saint d’Israël.  17 Les miséreux et les pauvres cherchent de l’eau, et rien! Leur langue est desséchée par la soif. Moi, Yahvé, je les exaucerai, Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.  18 Sur les monts chauves je ferai jaillir des fleuves, et des sources au milieu des vallées. Je ferai du désert un marécage et de la terre aride des eaux jaillissantes.  19 Je mettrai dans le désert le cèdre, l’acacia, le myrte et l’olivier, je placerai dans la steppe pêle-mêle le cyprès, le platane et le buis,  20 afin que l’on voie et que l’on sache, que l’on fasse attention et que l’on comprenne que la main de Yahvé a fait cela, que le Saint d’Israël l’a créé.  21 Présentez votre querelle, dit Yahvé, produisez vos arguments, dit le roi de Jacob.  22 Qu’ils produisent et qu’ils nous montrent les choses qui doivent arriver. Les choses passées, que furent-elles ? montrez-le, que nous y réfléchissions et que nous en connaissions la suite. Ou bien faites-nous entendre les choses à venir,  23 annoncez ce qui doit venir ensuite, et nous saurons que vous êtes des dieux. Au moins, faites bien ou faites mal, que nous éprouvions de l’émoi et de la crainte.  24 Voici, vous êtes moins que rien, et votre oeuvre, c’est moins que néant, vous choisir est abominable.  25 Je l’ai suscité du Nord et il est venu, depuis le Levant il est appelé par son nom. Il piétine les gouverneurs comme de la boue, comme le potier pétrit l’argile.  26 Qui l’a annoncé dès le principe, pour que nous sachions, et dans le passé, pour que nous disions : C’est juste ? Mais nul n’a annoncé, nul n’a fait entendre, nul n’a entendu vos paroles.  27 Prémices de Sion, voici, les voici, à Jérusalem j’envoie un messager,  28 et je regarde : personne! Parmi eux, pas un qui donne un avis, que je puisse interroger et qui réponde!  29 Voici, tous ensemble ils ne sont rien, néant que leurs oeuvres, du vent et du vide leurs statues!

About Maheqra

Ancien universitaire et chercheur. Licence d'Histoire de la Pensée Juive de l'Université Hébraïque de Jérusalem. Spécialisé dans l'étude du Judaïsme et du christianisme dans leurs différences et dissensions, ainsi que dans leur dialogue contemporain.
This entry was posted in Ancien Testament. Bookmark the permalink.

Comments are closed.